Le dossier complet pour changer d’adresse IP

Qu’est-ce qu’une adresse IP

Internet a connu de véritables révolutions en quelques années. Il nous semble invraisemblable qu’il y a 20 ans, on surfait sur internet avec un modem 56K pour avoir une vitesse de quelques kilooctets par seconde.

Aujourd’hui, on parle de vitesse à plusieurs dizaines de mégaoctets par seconde avec la fibre optique, la 4G et bientôt la 5G.

Internet a débarqué dans nos vies par tous les côtés sur les ordinateurs, les téléphones, les télévisions et tous nos appareils domestiques.

Mais le fonctionnement d’internet et de l’adresse IP n’a pas du tout changé depuis que nous utilisions encore ce bon vieux modem 56 K.

 Dans sa définition la plus simple, une adresse IP identifie une machine sur un réseau. On fait souvent l’erreur de dire qu’une adresse IP est associée à une personne, mais c’est faux.

De la même façon qu’on a tous une adresse de domicile, toutes nos machines possèdent une adresse IP que ce soit votre ordinateur, votre téléphone, votre routeur et votre télévision.

 L’adresse IP permet donc d’identifier n’importe quelle machine qui utilise le protocole IP (Internet Protocole). Du moment que vous utilisez ce protocole, alors vous pouvez être sûr que vous utilisez une adresse IP.

Aujourd’hui, on possède deux normes de l’IP avec la première qui fonctionne sur 32 bits qu’on connait comme l’IPv4 et la seconde qui fonctionne sur 128 Bits qu’on connait comme l’IPv6.

Quand on a créé l’internet procotole, les créateurs n’avaient pas du tout anticipé l’explosion d’internet et au fait qu’en 2017, il y aurait près de 4 milliards de personnes qui surferaient sur le web.

 Et donc, la norme IPv4 est arrivée rapidement à sa limite. Dans cette norme, chaque fournisseur d’accès d’internet dispose de blocs d’adresses IP qu’il peut allouer pour ses abonnés.

Et cela fait des années que le dernier bloc est arrivé à saturation et on bricole en essayant de réutiliser les adresses déjà assignées pour faire tenir le réseau.

L’IPv6 résout ce problème parce qu’il permet d’allouer plusieurs dizaines de milliards d’adresses IP et cette norme est utilisé par l’internet des objets qui exploiteront énormément les adresses IP puisque ce secteur va connaitre une croissance fulgurante dans les années à venir.

 La différence entre une adresse privée locale et publique

Quand on parle d’adresse IP, on pense souvent à l’IP sur internet, mais en fait, il y a deux types d’adresses IP qui sont locales ou privées et publiques.

L’adresse IP locale est utilisée pour tous vos appareils à la maison qui vont se connecter à l’adresse IP de votre FAI qui est donc l’adresse IP publique.

La principale différence d’une adresse IP locale est qu’elle ne peut jamais se connecter à internet. Le protocole IP est conçu pour empêcher les adresses IP locales d’accéder au réseau des réseaux.

Le résultat est que vous pouvez avoir la même adresse IP locale que votre voisin ou d’autres personnes dans le monde, car elles n’entreront jamais en conflit sur internet.

Mais quand vous vous connectez sur internet, alors l’adresse IP publique va prendre le relais et si vous vérifiez votre adresse IP avec un outil en ligne, alors vous verrez uniquement l’IP public puisque vous êtes sur le web.

 Une autre comparaison est que tous les appareils de votre maison sont un réseau domestique à part entière. De la même manière que le FAI assigne des adresses IP à ses abonnés et bien, votre routeur assigne des adresses IP locales à tous vos appareils.

Mais comment identifier une adresse IP privée locale ? En fait, l’IANA (Internet Assigned Numbers Authority) qui est l’organisme qui gère une partie du protocole IP propose des adresses IP qui sont exclusivement utilisées dans les réseaux locaux :

  • 0.0.0 à 10.255.255.255
  • 16.0.0 à 172.31.255.255
  • 168.0.0 à 192.168.255.255

 Mais est-ce que les adresses IP locales sont utiles pour l’utilisateur ? Et bien non pour la majorité d’entre vous. Mais cela peut être utile pour les entreprises ou des personnes qui ont des dizaines d’appareils dans le réseau local et qui veulent un contrôle absolu des connexions sortantes et entrantes.

Comprendre le DHCP ou les adresses IP dynamiques

 Une fois que vous avez compris la différence entre l’adresse IP locale et publique, vous vous demandez sans doute comment les gérer.

Et en fait, vous n’avez pas à le faire. Dans 99 % des cas, votre routeur ou votre carte réseau va utiliser la norme DCHP qui permet d’assigner dynamiquement l’adresse IP.

En gros, vos différents appareils vont obtenir une adresse IP de manière aléatoire selon les besoins. Et en général, vous ne devez pas tenter d’assigner une adresse IP statique à chacun de vos appareils, car d’une part, la configuration est très complexe et d’autre part, vous n’en avez pas l’utilité.

Même si vos appareils tels que le téléphone, la console de jeux ou votre PC possèdent des adresses IP dynamiques, le routeur ou la carte réseau peuvent faire le relais avec l’adresse IP sur internet. Le processus est totalement transparent.

En fait, même votre FAI vous assigne des adresses IP dynamiques. Et cette pratique date des premiers abonnements d’internet dans les années 1990 où la connexion était très chère et qu’on se connectait que pendant quelques minutes.

Comme mentionné plus tôt, votre fournisseur d’accès à internet achète des blocs d’adresse IP et si l’internaute se connecte pendant quelques minutes par jour, alors l’IP doit être réassigné rapidement pour éviter l’épuisement du bloc existant.

Et cette pratique a perduré jusqu’à nos jours pour éviter que les utilisateurs abusent de leur connexion pour héberger un site web.

 En effet, un site web et donc, un serveur web est le contraire d’un réseau local. C’est une machine distante qui possède une adresse IP qui ne change pas à laquelle on peut assigner un nom de domaine.

Quand vous vous connectez à contournerhadopi.com, alors votre PC ou votre téléphone se connecte en réalité à une machine avec une IP statique qui transforme cette IP dans le nom du domaine.

 Changer d’adresse IP sur Windows

 Sur Windows, il est assez simple de changer d’adresse IP. Allez dans le Panneau de configuration/Réseau et Internet/Centre Réseau et Partage (pour Windows 7 et supérieur). Vous verrez un lien intitulé Connexion au réseau local.

Ensuite, cliquez sur Propriétés (nécessite un accès administrateur) et choisissez Protocole version Internet 4 (TCP/IPv4) et cliquez sur Propriétés.

Dans le premier champ, vous avez deux options : Obtenir une adresse IP automatiquement ou Utiliser l’adresse IP suivante. Cliquez dans la seconde option et vous pourrez fournir l’adresse IP de votre choix.

Mais où trouver une nouvelle adresse IP ? Vous pouvez utiliser des adresses fournies par des serveurs proxys ou utiliser un VPN tel que Hidemyass, VyprVPN, NordVPN.

Nous parlerons des VPN un peu plus loin, mais si vous voulez juste changer d’adresse IP, les proxys feront l’affaire dans un premier temps.

Notons que les adresses IP des proxys ne sont pas du tout sécurisées et que tout votre trafic passera en clair et cela signifie que n’importe qui pourra l’intercepter.

 La seconde option pour changer d’adresse IP est de se déconnecter d’internet pendant quelques minutes. On a mentionné que votre FAI vous assigne aléatoirement de nouvelles adresses et si vous attendez quelques minutes avant chaque reconnexion, vous verrez que vous bénéficierez d’une nouvelle adresse IP.

Mais c’est une solution assez faible si vous voulez un bon anonymat, car votre fournisseur connait toujours votre identité.

Sur Windows, vous pouvez également changer d’adresse IP en ligne de commande.  Allez dans le menu Démarrer/Executer et tapez la commande :

 ipconfig/all

 Cette commande affichera toutes les informations de réseau sur votre machine. Vous pourrez ainsi voir votre connexion active. Vous n’avez pas besoin de comprendre toutes les informations, mais pour changer d’adresse IP, vous tapez simplement la commande :

 ipconfig/release

Cette commande va prendre un peu de temps et votre connexion risque d’être coupé. Une fois que la commande est terminé, lancez cette commande :

 ipconfig/renew

 Si vous utilisez une Box ou une clé 3G/4G, alors ce sont ces appareils qui prennent en charge toutes les configurations réseau.

Ainsi, vous verrez que toutes vos interfaces réseaux avec la commande ipconfig/all seront inactives pour la bonne et simple raison que tout passe via la Box ou la clé.

Et pour changer d’adresse IP, il suffit simplement de déconnecter sa Box ou sa clé pendant quelques minutes pour renouveler l’adresse IP.

 Changer d’adresse IP sur Linux

 On peut changer d’adresse IP sur Linux à partir de la ligne de commande. Il suffit de taper la commande suivante :

ifconfig

 Il ne faut pas avoir peur de ces valeurs barbares. Seules les valeurs eth0, inet addr et mask nous intéresse. La valeur eth0 désigne votre interface réseau qui peut être votre routeur ou votre carte réseau. inet addr est votre adresse IP locale et Mask est votre masque de sous-réseau. Pour changer d’adresse IP, vous tapez la commande :

 sudo ifconfig eth0 192.168.0.1 netmask 255.255.255.0

 Où 192.168.0.1 est votre nouvelle adresse IP. Si vous retapez la commande ifconfig, alors vous verrez que vous aurez changer vos valeurs.

Notons que cela concerne l’adresse IP locale, mais comment faire pour changer d’adresse IP publique ? Et bien, l’étape est la même que pour Windows, vous devez trouver une adresse IP disponible et il n’y a pas de solution à part les proxys et les VPN.

Changer d’adresse IP sur Mac

 Sur Mac, on peut changer d’adresse IP en quelques étapes. Allez dans Préférences du système/Réseau/Airport.

 

On vous demandera votre nom d’administrateur et votre mot de passe.

 Dans la fenêtre Airport, cliquez sur Advanced tout en bas.

 Dans la fenêtre qui s’affiche, sélectionnez TCP/IP et vous devriez voir votre adresse IP. Dans le champ Configure IP, sélectionnez Manually et fournissez vos valeurs d’adresse IP et de sous-masque de réseau.

 

Une fois que vous avez fourni vos valeurs, cliquez sur Appliquer et vous aurez changé votre adresse IP. Étant donné que c’est une adresse IP locale, vous pouvez fournir n’importe quelle valeur dans les limites autorisées (allant de 192.168.0.0 à 192.168.255.255).

Mais maintenant, on vous montre comment changer d’adresse IP sur internet. Notons que ces étapes pour changer l’adresse IP sont valables pour la plupart des versions de Mac OS X,

 Changer son adresse IP sur internet

Même s’il est intéressant de changer d’adresse IP locale, les utilisateurs veulent surtout connaitre comment changer d’adresse IP sur internet.

Et il existe des milliers de raisons pour le faire. Ces dernières années, les internautes ont été menacés constamment par des lois très liberticides, mais internet est devenu également une poubelle publicitaire. La publicité en ligne se base sur le ciblage de votre comportement.

Donc, si des entreprises comme Google, Twitter ou Facebook connaissent votre adresse IP, alors elles peuvent connaitre votre navigateur, le système d’exploitation que vous utilisez sans oublier les données de vos réseaux sociaux.

Quand on combine tous ces éléments, alors on obtient un joli machin qu’on appelle le profil publicitaire qui permet à ces entreprises de vous imposer la publicité la plus réceptive à vos yeux.

Mais cela va plus loin que la publicité, car aujourd’hui, les informations que vous consommez sont également basées sur le profilage personnel et l’espionnage systématique.

Face à ces dangers, les internautes ont compris rapidement qu’ils n’auraient aucune vie privée ou anonymat s’ils ne cachaient pas leur identité en changeant d’adresse IP.

Les premières solutions étaient les proxys. On a mentionné que dans la plupart des cas, c’est votre FAI qui vous assigne une adresse IP publique.

Mais le proxy vous permet d’utiliser une adresse IP à l’autre bout de la planète et ainsi, vous réduisez considérablement l’espionnage.

Mais ensuite, on a compris que le fait de changer d’adresse IP ne suffisait pas, car il faut aussi protéger sa connexion, c’est-à-dire les données qu’on envoie sur le réseau.

Il faut masquer son IP, mais également sécuriser sa connexion et cela nous a donné les VPN qui sont les meilleurs moyens de changer d’adresse IP à volonté, mais également de chiffrer sa connexion.

Après les proxys, on a eu le réseau TOR qui a été spécifiquement conçu pour protéger les activistes et les journalistes dans les dictatures.

En effet, après la démocratisation d’internet, les internautes ont commencé à s’exprimer sur tout et à dénoncer des injustices de leurs sociétés.

Les gouvernements n’ont pas apprécié cette nouvelle liberté qui nuisait à leur pouvoir et ils ont commencé à utiliser des technologies de surveillance pour identifier les personnes qui publiaient sous des pseudos.

Même si aujourd’hui, les gouvernements et les agences telles que la NSA utilisent de nombreux moyens pour vous traquer, l’adresse IP reste leur principal atout, car elle permet d’identifier précisément une personne du moment que le FAI coopère avec les autorités.

Et les FAIs ont toujours collaboré plutôt que de protéger les internautes. Et c’est ensuite que l’ère des VPN a commencé.

Comment fonctionne un VPN

Le VPN n’est pas une révolution technologique en soi, car il s’inspire des anciennes méthodes pour changer d’adresse IP, mais il le fait de manière la plus sécurisée qui soit.

Dans sa définition la plus simple, un VPN comme Hidemyass, VyprVPN, NordVPN utilise le meilleur des proxys et du réseau TOR sans aucun de leurs inconvénients.

Comme les proxys, un fournisseur VPN va vous proposer des adresses IP sauf que vous pourrez choisir entre des dizaines de milliers d’adresses IP dans tous les pays du monde.

Si vous vivez en France et que vous avez un VPN, alors vous pouvez avoir une IP en Allemagne, aux USA, au Japon, etc.

Le réseau TOR permet également de changer d’adresse IP, mais il fournit aussi le chiffrement des connexions. En gros, quand vous vous connectez à TOR, votre connexion va passer par différents relais dans le réseau qui va chiffrer à chaque fois la connexion.

Cela permet à un internaute de brouiller les traces contre la surveillance gouvernementale. Mais le cout est considérable.

Pour passer de relais en relais, le réseau TOR se base sur des serveurs bénévoles et chaque relais va ralentir la connexion.

De ce fait, si vous avez une connexion de 8 Mb/s au départ, alors il se pourrait que vous perdiez 80 % de la vitesse, car votre connexion va passer par tous les noeuds de TOR.

Et avec les possibilités actuelles du web avec la vidéo, le téléchargement de torrent, le Streaming, le jeu en ligne, TOR n’est clairement pas adapté pour changer d’adresse IP.

En revanche, le VPN vous offre des milliers d’adresses IP et son chiffrement est le plus robuste du marché. La plupart des fournisseurs vous offrent le protocole OpenVPN qui est réputé pour sa fiabilité.

Mais le principal avantage est que même si vous chiffrez votre connexion, vous bénéficierez de 90 % au minimum de votre vitesse de base.

Pour reprendre l’exemple d’un débit à 8 Mb/s, vous aurez un débit de 7 Mb/s dans le pire des cas tout en ayant une sécurité similaire à TOR.

Dans ce dernier, vous perdiez la majorité de votre vitesse. Le résultat est que vous pouvez accéder aux contenus les plus gourmands sur le web tels que la vidéo, le streaming ou le jeu en ligne tout en bénéficiant d’une sécurité irréprochable.

Les avantages d’utiliser un VPN

En plus de vous fournir un excellent anonymat et une protection de la vie privée optimale, le VPN vous permet d’accéder à un web sans aucune restriction.

Aujourd’hui, on sait que de nombreux services en ligne comme Netflix ou HBO Go sont limités par des blocages géographiques.

Il est vrai que Netflix est disponible quasiment dans tous les pays, mais le catalogue français est rachitique comparé à celui des États-Unis.

Avec un VPN, vous pouvez être en France, mais bénéficier du catalogue américain sans trop de soucis. Notons que Netflix bloque aussi les VPN, mais si vous vous abonnez à Hidemyass, VyprVPN, NordVPN, alors ces fournisseurs proposent des techniques pour contourner ce blocage.

Un autre avantage des VPN est de bénéficier de prix intéressants selon le pays. Par exemple, la plateforme Steam affiche des prix différents pour le même jeu.

Et bien, si vous utilisez le VPN pour vous connecter à des serveurs russes, alors on peut vous garantir que vous bénéficiez d’une remise qui peut aller jusqu’à 30 %.

Et c’est la même chose pour eBay ou Amazon et donc, vous ferez beaucoup d’économies en souscrivant à un seul abonnement chez un VPN.

Et concernant l’abonnement, préférez l’offre annuelle pour avoir une remise de 50 % qui est proposé par la plupart des fournisseurs.

Donc d’une part, vous bénéficiez d’une meilleure protection que TOR et d’une plus grande souplesse que les proxys et d’autre part, le prix du VPN devient abordable pour tout le monde avec l’abonnement annuel.

Comment vérifier son adresse IP

En début du dossier, nous vous décrivions comment identifier l’adresse IP avec des commandes comme ipconfig ou fouiner dans le Panneau de configuration.

Mais aujourd’hui, vous avez des outils en ligne qui peuvent identifier votre adresse IP en un clic. On vous recommande d’utiliser l’outil Mon adresse IP pour voir que c’est très facile d’identifier votre IP. En plus, l’outil indiquera votre localisation géographique et d’autres données sensibles.

D’autres outils peuvent également vous permettre de localiser n’importe quelle adresse IP. Il suffit de fournir une adresse IP et l’outil va déterminer sa position géographique, son fuseau horaire, etc.

Si un simple outil en ligne peut révéler autant d’informations, alors imaginez ce que les gouvernements, les entreprises comme Google et les annonceurs peuvent faire pour vous pister.

Le changement de l’adresse IP est une méthode pour minimiser les dégâts de la surveillance de masse. On ne va pas vous mentir, une protection totale contre cette surveillance de masse est impossible, mais il est du devoir de l’internaute de rendre cette surveillance aussi difficile que possible.

Cela passe par l’utilisation d’un VPN. Et des fournisseurs comme Hidemyass, VyprVPN, NordVPN sont connus pour leur fiabilité exemplaire et leur souci de protéger constamment la vie privée de leurs utilisateurs.

Mais en plus du VPN, vous devez utiliser des bloqueurs de publicité tels que uBlock Origin et des bloqueurs de Tracking comme Ghostery. uBlock Origin et Ghostery sont disponibles pour Firefox et Chrome et ils vous permettent de bloquer toutes les publicités et les trackers qui sont implantés massivement sur les sites.

Et pour bétonner vos communications, on vous recommande de délaisser progressivement des services comme Yahoo Mail ou Gmail, car les scandales à répétition ont montré que Google et Yahoo peuvent lire tous les mails de leurs utilisateurs.

Vous pouvez prendre un service comme ProtonMail qui propose un mail chiffré pour un abonnement mensuel. Mais il faut garder en tête que toutes ces protections ne seront pas efficaces si vous négligez l’épine dorsale de votre identité numérique qui est votre adresse IP.