N’achetez pas un VPN gratuit

Ces dernières années, on a eu de nombreuses menaces sur la vie privée et l’anonymat sur le web.

On a les gouvernements qui votent des lois liberticides quasiment tous les mois, des Majors qui bloquent leurs contenus pour des pays précis sans oublier le piratage des réseaux Wifi publics qui devient un problème majeur.

On promeut souvent le VPN pour contrer la plupart des menaces et en soi, cet outil est excellent pour contourner les lois liberticides ou la censure gouvernementale sans oublier qu’on bénéficie d’une protection optimale grâce au chiffrement qui est natif dans la plupart des VPN.

Mais cette sécurité n’est pas gratuite. Il faut un investissement pour gérer les serveurs, avoir le personnel qualifié pour anticiper les demandes des utilisateurs sans oublier que les fournisseurs VPN sont parfois confronté à la justice.

De ce fait, la plupart des bons fournisseurs VPN sont payants et on peut citer NordVPN, Hidemyass, VyprVPN pour les plus connus. Cependant, des utilisateurs refusent de payer pour un VPN et ils se précipitent sur les VPN gratuits.

Et on peut dire qu’il y a des malins qui ont compris la négligence des utilisateurs. En fait, la plupart ne comprennent même pas la définition du VPN et on leur dit simplement que ce VPN gratuit va leur permettre de contourner la censure gouvernementale et ils y croient sans se poser de questions.

Dans cet article, on ne va pas critiquer chaque VPN gratuit sur le marché, car des milliers de page n’y suffiraient pas. En revanche, nous allons parler d’un des VPN les plus populaires avec Hola VPN et la découverte récente qu’une grande majorité des VPN gratuit pour Android contiennent des Malwares.

Mais l’affaire de Hola VPN devrait vous faire comprendre le danger d’un VPN gratuit, car l’entreprise a atteint des sommets en termes de pratiques abusives.

Le danger du VPN gratuit avec Hola VPN

Hola VPN se présente comme une extension pour Chrome et Firefox et il prétend être le meilleur VPN gratuit. A l’heure où on écrit ces lignes, Hola VPN possède 8 millions d’utilisateurs et la plupart des avis sont positifs indiquant que les utilisateurs pensent qu’un outil facile est forcément sécurisé. Quand on teste un VPN, l’un des premiers critères est sa juridiction.

Hola VPN est géré par une entreprise israélienne et on sait qu’Israel pratique une surveillance de masse à l’étranger et sur son territoire.

Pour un VPN payant, ce serait déjà un mauvais point et quand on regarde la totalité des VPN sur le marché (il y en a plus de 180 qui sont tous des VPN payants), il y a seulement 2 fournisseurs qui sont basé en Israel. Mais si c’est un VPN gratuit, alors c’est encore pire.

L’affaire de Hola VPN commence lorsque l’un des adminstrateurs de 8Chan accuse Hola VPN d’utiliser la bande passante de ses utilisateurs pour lancer des attaques DDoS. 8Chan est un forum de discussion, mais il est beaucoup plus libre que 4chan.

Après avoir révélé l’affaire, Ofer Vilenski, le fondateur d’Hola VPN, n’a pas nié les faits et il a même ajouté que c’est la seule manière d’avoir le meilleur VPN gratuit.

En gros, l’entreprise ne paye pas des serveurs, mais ce sont les utilisateurs qui deviennent des points de VPN pour le reste du réseau.

Ainsi, quand vous installez Hola VPN sur votre navigateur, alors votre adresse IP est partagé publiquement avec le reste du réseau et ces utilisateurs peuvent effectuer des activités malveillantes avec votre adresse IP.

Et il est normal que le système soit plutôt rapide, car plus il y a d’utilisateurs et plus la vitesse sera rapide. Mais il n’y a aucune sécurité, car non seulement, votre adresse IP n’est pas masqué, mais des pirates ou des adeptes du téléchargement massif peuvent utiliser votre adresse IP.

Par exemple, vous installez Hola VPN et des personnes en France peuvent utiliser votre adresse IP pour télécharger des torrents. Quand Hadopi va intervenir, c’est vous qui serez responsable.

Mais Hola VPN va bien plus loin en vendant la bande passante des utilisateurs afin de proposer des proxys. Voici comment ça fonctionne.

Après avoir installé Hola VPN, il est évident que vous n’allez jamais l’utiliser toute la journée et donc, si votre navigateur est constamment lancé, alors Hola VPN va aspirer votre bande passante pour la vendre au plus offrant.

Non seulement, vous lui donnez la bande passante, mais également votre adresse IP. Et comme on a mentionné que Hola VPN est utilisé par 8 millions d’utilisateurs, alors cela signifie que l’entreprise vend l’équivalent d’un Botnet qui dispose de 8 millions de machines.

C’est gigantesque et cela explique la plainte de 8Chan qui estime que c’est ce service, appelé Luminati.io, qui a servi pour lancer le DDoS contre son forum.

Et pour toutes ces accusations, le fondateur de Hola VPN n’a pas nié une seule fois en disant simplement c’est un service gagnant pour les deux parties.

Pas si gagnant que ça si on est poursuivi devant la justice parce que son adresse IP a été utilisé pour des activités criminelles. Donc, si vous avez le malheur d’utiliser Hola VPN, désinstallez-le tout de suite !

Notons que cette affaire date de 2015, mais en 2017, Hola fonctionne toujours de la même manière et les utilisateurs négligents continuent de vanter sa gratuité et sa facilité.

Man using a switch to select a secure VPN connection. Virtual Protection Network and online privacy concept. Composite image between a hand photography and a 3D background.

Des VPN gratuit pour Android infectés par les Malwares

Les VPN gratuit pour le Desktop ou comme des extensions sont à éviter comme la peste, mais c’est encore pire pour les prétendus VPN gratuit Android.

Récemment, des chercheurs des universités de la Nouvelle-Galles du Sud et de Berkeley ont publié un rapport dans lequel ils ont analysé près de 283 VPN gratuit disponibles sur le Play Store.

Les résultats sont effarants et la seule conclusion est que ces VPN gratuits font tout sauf protéger la sécurité et la vie privée des utilisateurs. Parmi les conclusions, on peut citer que :

      • 18 % des applications VPN gratuit pour Android ne chiffrent pas leur trafic.
      • Deux tiers de ces applications utilisent des librairies de tracking tierces (telles que Facebook, Google Analytics, etc).
      • 38 % des applications contiennent un Malware.
      • 80 % de ces applications de VPN gratuit violent allègrement la vie privée des utilisateurs.
      • A peine 1 % des utilisateurs de ces VPN s’inquiètent des problèmes de sécurité et de vie privée.

La première conclusion que, 18 % de ces VPN ne chiffrent pas du tout leur connexion, est risible en soi. La définition même d’un VPN est de chiffrer la totalité de la connexion.

En fait, on peut critiquer un VPN s’il ne supporte pas le protocole OpenVPN. La plupart des VPN payants proposent l’Open VPN en natif.

Concernant les libraries de tracking, ce n’est pas la peine d’utiliser un VPN si l’application vous surveille constamment. Mais le plus catastrophique est que 38 % des VPN gratuit Android contiennent des Malwares.

Comment des développeurs peuvent proposer ce type d’application ? De plus, comment Google peut-il laisser passer ce type de logiciel malveillant.

Les deux dernières conclusions sont intéressantes avec la majorité des VPN qui violent la vie privée des utilisateurs alors que ces derniers semblent s’en ficher de leur vie privée.

En fait, ils ont adopté le VPN parce qu’ils ont lu des avis très positifs et on sait que de nombreux avis sont payés par les entreprises pour bien classer leur produit.

Dans le rapport, on lit même qu’une application VPN pour Android affichait simplement une image qui disait que le trafic était chiffré.

Il n’y avait rien d’autre que cette image dans l’application… et elle a été téléchargé par près de 70 000 utilisateurs !

Security System digital background with circuit board and shield shape

Les dangers systématiques des VPN gratuit

Dans ces 2 affaires, on retrouve des points communs de ces prétendus fournisseurs de VPN gratuit. Ils n’ont pas la moindre infrastructure pour héberger leurs serveurs et dans le cas de Hola VPN, l’entreprise est même fière de dire qu’elle vend la bande passante et l’adresse IP de ses utilisateurs.

On a un dédain absolu des utilisateurs qui ne sont pas forcément au courant du fonctionnement des VPN. Gardez toujours à l’esprit que si c’est gratuit, alors c’est vous le produit.

C’est valable pour Facebook et c’est valable pour le VPN gratuit. En fait, vaut mieux ne pas utiliser de VPN du tout si vous voulez uniquement des VPN gratuits.

L’utilisation d’un VPN gratuit revient à habiter dans une maison sans portes, ni fenêtre en espérant que la chance sera toujours à vous.

Dans le cas des VPN gratuit pour Android, on se rend compte que certains développeurs ont compris l’ignorance des utilisateurs et qu’ils vendent la SECURITE et le CHIFFREMENT comme un argument marketing plus qu’autre chose.

Des malwares, de la collecte de données, des outils de tracking, tout ce qu’on veut éviter avec un VPN se retrouve dans un VPN gratuit.

Mais vous pensez peut-être que les VPN payants ne sont pas mieux et qu’ils sont également coupables des mêmes pratiques. Et bien, nous allons vous prouver le contraire en décrivant 3 VPN payants qui se démarquent par leur qualité.

Virus at computer

La sécurité et la protection de la vie privée des VPN payants

Face au danger croissant des VPN gratuits, les VPN payants offrent de nombreux avantages. Et ce n’est pas simplement de la publicité.

La plupart des options proposées par un fournisseur tel que Hidemyass vont protéger la vie privée de l’utilisateur. Premièrement, HMA est présent dans le monde entier avec des centaines de serveurs sur les 5 continents.

Sa collecte de données est minimale puisqu’il enregistre seulement l’adresse mail pour la connexion. Il accepte le Bitcoin ce qui vous permet de payer anonymement.

Et HMA est présent depuis une décennie ce qui prouve sa fiabilité. Quand vous regardez les VPN gratuits, vous remarquerez qu’ils sont très récents, car ils surfent simplement sur la vague qui a été déclenché par Hidemyass et d’autres fournisseurs.

Si vous n’aimez pas HMA, alors vous avez également VyprVPN qui est le seul fournisseur à posséder sa propre infrastructure.

Cela lui permet de proposer une vitesse inégalée sur le marché tout en contrôlant parfaitement l’accès à ses serveurs et donc, au trafic qui y circule.

IPVanish accepte également le Bitcoin et il ne collecte aucune donnée de l’utilisateur. De ce fait, il est plus performant que HMA sur la protection de la vie privée.

Nord VPN est notre troisième choix de VPN payant. Il est encore plus drastique que les autres. Aucune collecte de données, il propose le Bitcoin et il est basé au Panama ce qui le met à l’abri des pays qui pratiquent l’espionnage.

Le seul petit bémol est qu’il propose moins de serveurs que les 2 autres, mais Nord VPN est le seul fournisseur qui propose un double chiffrement VPN.

Cela signifie que votre connexion passe par 2 serveurs différents avant d’atteindre la destination ce qui offre un anonymat et une vie privée absolue.

Et quand on cumule tous ses avantages, alors on se rend compte que le prix du VPN est largement justifié. Vous avez des garanties sur la vitesse, la stabilité, la sécurité et le support des différentes plateformes.

Parce oui, c’est beau les VPN gratuit, mais la plupart sont uniquement pour Windows et le support technique est inexistant. Ainsi, on n’aura pas de VPN gratuit Mac ou pour Linux sans oublier les routeurs. Pour le VPN payant, vous avez accès à un support technique de qualité pour résoudre la plupart de vos problèmes.

On pourrait arguer qu’on trouve un bon VPN gratuit avec le navigateur Opera. C’est vrai, depuis l’année dernière, le navigateur Opera intègre un VPN sauf qu’il fonctionne uniquement dans le navigateur.

Le rôle d’un VPN est de chiffrer la totalité de vos connexions. Mais avec le VPN d’Opera, vous ne pourrez pas utiliser un logiciel Torrent ou même Netflix.

De plus, ce VPN propose uniquement des serveurs dans 3 pays alors qu’un vrai pays couvre des dizaines de pays. Vous pouvez prendre un VPN gratuit par tous les bouts, mais vous trouverez toujours un problème que vous ne trouverez jamais sur un VPN payant.

Voici le meilleur VPN de l'année 2018:

Meilleur VPN 2018

[ P2P autorisé • Bitcoins acceptés • Politique d'absence de journaux • Onion over VPN ]

Visitez le site

Garantie satisfait our remboursé dans les 30 jours

Lisez le test
["; color: #fff; }html div#om-rpvgsdma7phmtl9wqvfm .indianapolis .pop_wrap ul::after { content: "]
["; color: #fff; }html div#om-rpvgsdma7phmtl9wqvfm .indianapolis .pop_wrap ul::after { content: "]