Comment télécharger anonyment sur T411 : un modèle économique

Le téléchargement sur internet est illégal, on le sait. Cela n’empêche pourtant pas les sites fournissant gratuitement des torrents de fichiers de proliférer en dépit des mesures restrictives et même des fermetures. Mais est-ce que ça veut dire que tous les sites de torrents se ressemblent ?

Tandis que la grande majorité de ces sites clament haut et fort la démocratisation des torrents, T411 évolue sur un modèle économique carrément innovant.

Ce modèle économique satisferait à la fois les « ayants droits et les consommateurs » selon www.zdnet.fr/actualites/et-si-t411-prefigurait-le-peer-to-peer-legal-et-intelligent-39789625.htm.

C’est certainement ce qui fait sa popularité si on tient compte de sa large communauté. C’est peut-être là aussi son point faible…

La communauté la plus large

A l’origine, T411 ou Torrent 411 s’appelait QuebecTorrent et prend son envol sous sa dénomination actuelle à la fermeture de ce dernier en Juillet 2008.

Torrent411.com devient t411.me et compte depuis 2013 plus de 5 millions de membres. Il est alors devenu le « premier tracker francophone » fr.wikipedia.org/wiki/T411.

Toujours selon la même source, www.wikipedia.fr qui se réfère à Alexa Internet, T411 est le premier de sa catégorie et le 64 ème site le plus visité en France en décembre 2013. Telle est donc la source des lauriers mais qu’en est-il concrètement ?

Concrètement, le site comporte des milliers de torrents mais principalement des fichiers vidéo. Les torrents sont naturellement rangés selon leur date de parution.

On a :

  • Les torrents du jour ;
  • Les torrents de la semaine ;
  • Les torrents du mois mais aussi ;
  • Les torrents rapides.

Pourtant, la page d’accueil ne ressemble à rien de déjà vu :

1Capture

Comme il est remarquable sur cette image, le site n’offre à première vue aucun aperçu direct ou indirect de ce pour quoi on y va : les torrents.

En lieu et place, on a droit à un éditorial clanique (qui parle de ‘’pluie’’ ici) et beaucoup de publicité. Trop de publicité ! Pourtant, ce n’est pas la matière qui manque sur ce site parce qu’il n’est pas numéro 1 pour rien. Mais comme T411 ne fait rien comme les autres, les torrents ici se cueillent autrement.

Pour avoir un petit aperçu de la richesse du contenu de t411.me, il propose :

  • Des films et des séries en tous genres et en français (sous-titrés au moins) ;
  • Des animations séries (Naruto, Fairy Tail…
  • De la musique pour tous les goûts ;
  • Des interviews, des conférences audio, des documentaires  et des concerts;
  • Des bandes dessinées ;
  • Des comics (bandes dessinées de super héros)  et des mangas ;
  • Des livres ;
  • Des éléments de presse tels l’Auto Journal, Le Figaro, Le Monde, Le Parisien… ;
  • Des applications pour Mac OS, Windows et smartphones…

Il est difficile d’imaginer un contenu plus alléchant que celui de T411. Mais avant de s’exiler vers d’autres explications, il faut indiquer que l’une des forces de cette plateforme est d’avoir un forum des plus actifs.

Des milliers de membres échangent quotidiennement sur les difficultés qu’ils rencontrent à utiliser les services du site ou à s’accoutumer de certains us.

Les réponses sont données en toute cordialité et l’administration du site y veille particulièrement. Pour un débutant, le forum est d’une grande aide.

Comment télécharger sur T411 ?

En règle générale, ce qu’il faut pour télécharger un torrent ne change pas d’un site à l’autre sauf dans le cas de T411 où il ne suffit pas d’avoir un logiciel de partage.

Car ce qu’il faut avant tout, c’est un logiciel de partage compatible avec le client BitTorrent. Bon, envisageons la chose dans des propos plus accessibles.

Si votre VLC arrive à lire à la fois des fichiers audio et vidéo, c’est parce qu’il prend en compte (entre autres) des codecs MP3 et AVI. D’autres logiciels ne lisent soit que des fichiers audio, soit des fichiers vidéo.

C’est pareil pour la lecture du fichier torrent. Le fichier seul ne sert à rien si vous n’avez pas un logiciel capable de le lire. Il s’agit en fait d’un lien que seul un logiciel adéquat peut lire et télécharger.

Il existe plusieurs logiciels capables de télécharger des fichiers torrents. Certains sont payants mais la plupart sont gratuits. L’un des plus connus est µTorrent, « un client BitTorrent propriétaire codé pour Windows et Mac OS X » selon Wikipedia.

Ce qu’on appelle client BitTorrent, est un protocole qui a la spécialité de permettre le téléchargement rapide de fichiers au moyen du partage et du transfert instantané. µTorrent est un logiciel de très petite taille, très facile à télécharger et à utiliser pour utilisateurs experts et débutants.

Mais si cette condition suffit sur la plupart des plateformes, ce n’est pas le cas de T411. En effet, avoir un logiciel de partage compatible BitTorrent n’est que la première des deux conditions (on pourrait même en trouver une troisième) pour jouir du contenu de T411.

La deuxième est l’ouverture d’un compte d’utilisateur sur le site. Ci-dessous, le formulaire d’inscription sur le site :

2Capture

Le compte d’utilisateur est indispensable pour avoir le droit de télécharger des torrents depuis T411.me. Ce qui ailleurs (lorsque ça existe) n’est qu’une formalité ou au mieux, un bonus, est ici une condition sine qua non.

En d’autres mots, sur t411.me, seuls les membres peuvent télécharger des torrents. L’image capturée révèle que la procédure d’enregistrement est peut-être moins simple que celle des réseaux sociaux, mais elle est quand même facile.

Une fois le compte créé, la deuxième condition de téléchargement est donc remplie. Il faut maintenant chercher les torrents voulus.

Etant donné que le site, à première vue, ne met pas en évidence ses torrents, il faut aller les chercher en cliquant sur ‘’Torrents’’ à côté du bouton ‘’Accueil’’.

Dans le petit onglet qui apparaît, on peut choisir un répertoire rapide de torrents si le fichier ne date pas de plus d’un mois. Autrement, il faut chercher dans les catégories ou utiliser la barre de recherche qui se situe en haut de la page.

Il existe aussi un autre outil très pratique et gratuit capable d’assurer la recherche des torrents plus rapidement. Torrent Finder est un moteur de recherche de torrents qui intègre directement votre navigateur Firefox ou Chrome.

Il prend en compte plus de 170 sites de torrents (y compris T411) dont il exploite les contenus pour fournir rapidement une réponse.

L’utilisateur peut décider de ne faire ses recherches que sur certains sites précisément ou même sur un seul parmi eux. La recherche peut donc porter uniquement sur T411.

Avant de chercher le fichier, il faut s’identifier sur T411. Normalement, si vous l’avez déjà fait une fois, l’ordinateur doit avoir mémorisé vos données.

Une fois le fichier trouvé, il faut vérifier qu’il est bien celui que l’on recherche. On voit notamment la mention de sa qualité, sa taille, la langue, les sous-titres… Si c’est le bon fichier, un double clic suffit pour activer automatiquement le logiciel de téléchargement qui prend le relaie.

Le fichier est soit téléchargé en même temps, soit enregistré sur une liste d’attente parmi d’autres torrents mis en ‘’stand-by’’.

En résumé, pour bénéficier des contenus très attractifs de T411, il faut être inscrit et actif et avoir sur son terminal un logiciel de partage.

L’inscription est une chose, mais pourquoi le site précise t-il : « Pour garder votre compte actif » ? Le compte peut-il être inactif ou désactivé ? Le compte inactif peut-il permettre de télécharger ? Comment peut-on réactiver un compte désactivé ? Toutes ces questions trouvent leurs réponses dans le chapitre du ‘’ratio’’ auquel le site consacre une large tribune.

Dans la Foire Aux Questions (FAQ), le site propose un guide simplifié pour bien débuter sur T411 :

3Capture

On peut lire sur cette image : « le ratio est le résultat d’une division entre votre quantité partagée (UP, valeur verte en haut du site) et votre quantité téléchargée (DL, valeur rouge) ».

Pour être en mesure de télécharger, il faut que ce ratio soit supérieur à 0,75 (pour le tutoriel : www.t411.me/pages/Comprendre-et-remonter-son-ratio).

Autrement dit, il faut trouver la balance entre télécharger et partager. Par exemple, pour télécharger 1 Go, il faut avoir envoyé au moins 0,75 Go. En dessous du ratio, on peut partager (pour le remonter) mais pas télécharger.

Le ratio a donc un but égalitaire dans la mesure où il force les utilisateurs à ne pas se contenter de puiser dans le site mais aussi à penser aux autres et à partager.

Forcément, pour un utilisateur de Cpasbien ou de Torrentz où les téléchargements sont totalement libres, cette contrainte est rébarbative.

Le modèle économique séduit mais il est un peu ‘’too much’’ surtout qu’ailleurs les utilisateurs sont très contents de télécharger tout ce qu’ils veulent, sans engagement, sans contrat.

L’indispensable VPN

Sur internet, on trouve de tout et on fait aussi un peu de tout. Le téléchargement est actuellement l’un des domaines les plus sollicités du web avec des centaines de fichiers, de sites et d’outils qui paraissent tous les jours sous des bannières différentes.

Il est tentant d’y voir une réserve libre où l’on peut puiser librement ce qu’on veut mais ce n’est pas le cas. Le téléchargement aux yeux de la loi est une activité répréhensible (on ne va pas dire ‘’criminelle’’ mais ce n’est pas loin). Dans tous les cas, c’est largement suffisant pour être interpellé par les autorités (Hadopi notamment).

Pour ne pas en arriver là, il y a une toute petite précaution à prendre : utiliser un VPN (Virtual Private Network). Le Réseau Privé Virtuel (en français) permet d’établir une connexion entre deux ordinateurs distants par un système de ‘’tunnelisation’’.

Ce faisant, la communication est cryptée et indétectable. Voilà comment ce qui était au départ un outil de communication ‘’privée’’ est devenu un outil de sécurité quand on a compris que ses qualités pouvaient servir à autre chose.

Le VPN permet en effet à son utilisateur de protéger son adresse IP lorsqu’il surfe sur internet. L’adresse IP est comme le domicile virtuel de l’utilisateur et si une personne mal intentionnée (ou trop bien intentionnée) s’en empare, il est vulnérable.

En protégeant donc l’adresse IP, le VPN empêche la censure et les cybercriminels d’intercepter la communication qu’elle couvre. C’est l’outil indispensable pour partir à la chasse aux torrents.

En France, la censure est incarnée par la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des droits sur Internet (Hadopi).

Même si son bilan famélique après plusieurs années d’exercices laisse penser qu’elle aboie plus qu’elle ne mord, ce n’est pas une raison pour sombrer dans la crédulité.

L’activité de téléchargement, parce qu’elle est illégale, nécessite une vigilance permanente à laquelle se dévoue systématiquement un VPN.

Le VPN est un outil auquel on peut avoir facilement accès. Les fournisseurs d’accès VPN ne se cachent pas parce qu’ils exercent en toute légalité.

Certains sont devenus de véritables mastodontes dans leur domaine à cause de la qualité de leurs produits et des services qui les accompagnent. Au bal des premiers de la classe, un nom revient souvent. Un nom délibérément ‘’grossier’’ mais désormais un label de qualité, un modèle qui inspire les autres : Hidemyass (HMA).

De tous les VPN, payants comme gratuits, de l’avis de tous les experts, Hidemyass est le meilleur et c’est sans contestation qu’il est le leader du marché du 2013. Hidemyass est présenté comme le plus performant du marché et ses caractéristiques confirment ce plébiscite unanime :

  • Plus de 600 serveurs répartis dans 66 pays dans le monde ;
  • Plus de 77.000 adresses IP fixes et dynamiques ;
  • Les protocoles OpenVPN, L2TP et PPTP ;
  • Compatibilité Windows, Mac OS, Linux et Android ;
  • La possibilité d’en faire un usage et des téléchargements illimités.

Derrière le leader, des noms non moins prestigieux se bousculent :

Il n’est pas très utile d’indiquer lequel est le meilleur parmi ces trois là. Ce qui est certain, c’est qu’ils sont tous largement en mesure de vous assurer sécurité et discrétion sur internet.

Au niveau du budget, non plus la différence n’est pas notable. Bref ! A défaut du meilleur, prenez l’un quelconque des concurrents mais évitez les VPN gratuits, ils ne feront que vous ralentir et vous énerver.

Au total, T411 n’est pas un site de torrents comme les autres. Il se démarque de ses homologues en proposant un modèle économique certes plus contraignant mais plus égalitaire.

Cependant, à vouloir naviguer dans la légalité, le site essuie de nombreuses critiques qui se focalisent principalement sur l’actualité des films proposés. Un compromis difficile que les membres du site acceptent pourtant aisément.