KissAnime, bientôt une fermeture pour le site spécialisé en animés ?

ripped torn pirate flagAprès ExtraTorrent ou encore de cokeandpopcorn pour les plus récents, c’est peut-être au tour de KissAnime de disparaître prochainement.

En effet, le distributeur d’animé, l’entreprise FUNimation a réussi a avoir une assignation de la part de la DCMA via une Cour Fédérale au Texas.

L’objectif est de réussir à démasquer une partie d’une opération massive de piratage en streaming. La plainte est dirigée contre le site de diffusion KissAnime.

Ce dernier utilise le fournisseur DigitalOcean et le serveur de Google pour mettre à disposition le contenu en infraction au droit d’auteur.

La chasse aux pirate menés par FUNimation

Le distributeur d’animé FUNimation n’en est pas à son premier coup dans la chasse aux pirates. La société basée au Texas avait épinglé 1337 téléchargements en BitTorrent d’épisodes de la série « One Pièce ». Elle avait porté plainte dans un tribunal local ça fait quelques années.

La société n’avait alors pas hésité à se retourner contre les utilisateurs eux-mêmes. Ceux qui n’avaient pas pris quelques précautions et cherché à protéger leur vie privée grâce à un VPN comme Hidemyass, VyprVPN ou NordVPN avait donc dû répondre de leurs actes devant la justice.

Désormais, la société semble donc changer de cible. Elle s’attaque à une cible de plus haut niveau. Elle vient de porter plainte contre le site très populaire KissAnime.

Il s’agit d’une grosse pointure… En effet, KissAnime compte plusieurs millions de pages vue au quotidien. C’est le refuge privilégié de millions de fan d’animés.

Le site rentre ainsi dans le TOP 250 des sites les plus visités aux Etats-Unis. En réalité, KissAnime est l’une des plus importantes plate-formes non autorisées dans le monde.

FUNimation compte bien mettre fin à cette situation. La société a ainsi obtenu une assignation de la DMCA pour tâcher de démasquer l’infrastructure du site ou une partie.

A l’image d’autres sites de diffusion de contenus pirates, KissAnimé utilise les serveurs de Google pour héberger son contenu. Certainement pour les rendre plus difficiles à éliminer, les vidéos sont diffusées via des liens CDN.

Une enquête pour démanteler KissAnime

FUNimation a réussi à définir une adresse IP CDN. Adresse utilisée par KissAnime pour diffuser le contenu piraté de « One Piece ». La société s’ensuite dirigée vers l’hébergeur DigitalOcean et lui a demandé de désactiver le lien associé.

Evan Stone, l’avocat de FUNimation a ainsi adressé une missive à OceanDigital. On peut y lire : « Notre enquête a permis d’identifier une adresse fournie par un serveur de OceanDigtial Inc. Adresse utilisée pour la copie et la distribution de contenus non-autorisés.

Il rajoute « Nous demandons donc à DigitalOcean d’éliminer tout ce matériel contrefait, de les bloquer ou de geler les comptes des utilisateurs le temps que l’utilisateur lui-même efface le contenu illégal ou désactive l’accès au compte.

En réalité, KissAnimation n’est pas directement mentionné dans la plainte de la DCMA. Mais visiblement l’adresse IP citée fait bien référence au site pirate.

Comme les liens DCN continuent à fonctionner FUNimation veut savoir quel est le nom de la société qui se cache derrière cette adresse IP. La société a donc demandé une assignation à la DMCA qui lui a été accordée un peu plus tôt dans le mois.

L’assignation ordonne ainsi à DigitalOcean de transmettre toutes les informations de contact sur le client à qui appartient l’adresse IP contrevenante.

Dans la mesure où DigitialOcean répond à cette demande, que va-t-il se passer ?

D’après Evan Stone, sa société est à la recherche d’une personne associée à cette adresse qui diffuse du contenu contrefait à une échelle massive, dans un but lucratif. Il précise cependant que ce n’est pas un début de procès contre l’utilisateur final. Pas non plus contre l’uploader fan.

C’est pratiquement évident que FUNimation va mener d’autres actions contre DigitalOcean associé au flux de KissAnime. C’est donc peut-être le début de la fin pour le ste de torrent spécialisé dans l’animé…