Netflix intensifie sa lutte contre le piratage et ajoute des restrictions

man hand holding screen shot of Netflix application showing on Asus Zenfone 2 mobile phone. Netflix is a global provider of streaming movies and TV series.Ça ne fait pas si longtemps Netflix avait lancé une nouvelle fonction.

Ses abonnés pouvaient regarder leurs films ou séries préférées sans être connectés.

Cette nouvelle fonctionnalité a été très appréciée par les utilisateurs.

Et par les pirates aussi. Nombreux sont ceux qui ont en effet commencé à partager le contenu mis à disposition par le géant de la VOD.

Une disponibilité réduite pour certains utilisateurs

La fonctionnalité hors connexion en a séduit plus d’un. Malheureusement pour certains, Netflix a mis en place des DRM plus restrictives.

Désormais les utilisateurs qui ont « rootés » leur téléphone Android ne pourront plus accéder à l’application sur le Play Store.

Ça ne plaît pas du tout à Netflix que certains utilisateurs aient libéré leurs téléphones. Le rootage permet en effet de personnaliser son appareil Android.

Le personnaliser mais aussi accéder aux fichiers profonds. Par conséquent, avec un rootage effectué sur l’appareil, les utilisateurs pouvaient récupérer les films et séries téléchargées. Et le cas échéant les partager… Cette nouvelle manière de pirater le contenu n’a pas du tout plu !

Netflix a donc bloqué les appareils rootés ! Des failles existent encore. Par exemple les appareils qui avaient déjà téléchargés l’application peuvent continuer à l’utiliser librement. Mais cependant, la réaction semble avoir été efficace. Et elle ne s’arrête pas là !

Netflix rajoute des restrictions sur le mode hors connexion

Visiblement, le blocage des appareils rootés n’était pas suffisant. Netflix a donc mis en place de nouvelles limitations. L’objectif affiché est comme toujours la lutte contre le piratage.

C’est d’ailleurs dans cette optique que Netflix avait finalement commencé à interdire l’utilisation de VPN. Hidemyass, VyprVPN et NordVPN permettent en effet d’accéder à l’intégralité du catalogue quelque soit le lieu de connexion. Et ça non plus ça ne plaisait pas trop.

Désormais, depuis début juin, l’abonné aura 48 heures pour regarder le film ou la série qu’il a téléchargé sur son smartphone. Après c’est trop tard. Le contenu sera en effet automatiquement éliminé du dispositif.

Mais ce n’est pas tout. Si pour une raison ou une autre, l’abonné n’a pas été en mesure de regarder ce qu’il a téléchargé dans ce laps de temps, il ne pourra le télécharger de nouveau qu’une seule fois. Après ça sera seulement une seule fois par an.

Désormais, il faudra mieux y réfléchir à deux fois avant de lancer tout téléchargement.