Bloque vpn: la situation se complique encore en Chine

Security System digital background with circuit board and shield shapeLe Grand Firewall Chinois fait souvent la Une des médias. Cette fois-ci les autorités s’en prennent aux fournisseurs de VPN.

Un bloque vpn a ainsi été effectué pendant il y a plusieurs jours.

Divers fournisseurs de VPN comme Vyprvpn étaient concernés pas cette censure arbitraire. Des fournisseurs étrangers donc mais aussi des fournisseurs locaux.

Essai avant l’interdiction de février 2018

Pékin l’a annoncé en début de mois : les VPN devront être interdits d’ici à février 2018.

Ce qui s’est passé il y a quelques jours dans l’Empire du Milieu pourrait donc s’apparenter à un premier test pour voir si cette mesure serait techniquement possible.

Pas facile à mettre en place en effet à plus forte raison lorsqu’il y a plus d’un milliard d’internautes potentiels. Bien évidemment les autorités chinoises ont demandé l’indispensable aide des FAI locax. Tous sont en réalité dans la main du pouvoir.

Bloque vpn facilement contourné pour Vyprpvn

Pour certains fournisseurs de VPN, l’expérience en Chine est un véritable calvaire. Leur infrastructure n’est tout simplement pas adapté. Ils mettent ainsi des jours à rétablir une connexion fiable pour leurs clients.

Plus d’un ont donc décidé de quitter le navire. Mais pour d’autres, le bloque vpn semble être une simple formalité. C’est par exemple le cas de Vyprvpn.

En effet, alors que la plupart des fournisseurs n’ont pas été en mesure de contourner le bloque vpn mis en place, le vpn de Goldenfrog a relevé le défi avec brio.

Ainsi la majorité des principaux sites étaient débloqués dans les 3,5 heures. Tous les sites en 5 heures.

Mieux, le service clientèle, comme à son habitude était extrêmement réactif, efficace et disponible. Ainsi en moins de 60 secondes 88 % des chats liés à la Chine on été traités. Pour les mails, moins de 40 minutes. Une réactivité exemplaire, n’est-ce pas ?

De toute évidence, la Chine doit donc améliorer encore sa technique de censure… mais visiblement elle compte bien le faire. Il faudra voir si d’ici à 2018, le bloque vpn sera réellement effectif.