Torrenting : c’est légal ? C’est sûr ? Quels risques ?Le Guide !

Le torrenting en tente plus d’un et on comprend aisément pourquoi… Un ordinateur et une connexion internet suffisent en effet pour tout avoir et commencer à accéder à des milliers de contenus, gratuitement.

Des films, des séries TV, des émissions et même des e-books, des logiciels et des jeux sont ainsi accessibles en quelques clics. Certains sites présentent en plus leur contenu de manière vraiment attractive et visiblement le plus légalement du monde.

Par conséquent, beaucoup de monde se pose des questions, à juste titre : est-ce que c’est légal ? Est-ce que le torrenting est sûr ? Et est-ce que ça vaut le coup ?

Avant d’approfondir sur notre sujet, voici quelques réponses à des questions précises.

A young woman's hands are locked into handcuffs as she "slaves away" on a white computer keyboard, against a white background. Could symbolize being stuck in a demanding or boring job or maybe she's addicted to online browsing!

Est-ce que le torrenting est légal ?

Oui. Le torrenting est complètement légal. Le problème principal, c’est le contenu qui est partagé via ce protocole. En effet, dans la plupart des pays, le partage de contenu protégé par le droit d’auteur via le protocole P2P est illégal.

Est-ce que le torrenting est sûr ?

Oui, le torrenting comporte des risques, tout comme internet d’ailleurs. A plus forte raison si vous partagez des œuvres protégées par le droit d’auteur. Les autorités compétentes comme Hadopi peuvent vous identifier sur le web et vous sanctionner.

Il existe également des risques de télécharger du contenu infecté par des virus informatiques. Mais dans les deux cas, des solutions existent comme par exemple un VPN tel que Hidemyass, VyprVPN ou NordVPN . Mais nous y revenons plus tard.

Est-ce que ça vaut la peine ?

Cette réponse, c’est à chacun d’entre nous d’y répondre. On ne va bien évidemment pas vous inciter à télécharger ou à pirater du contenu ici.

Cependant, d’après les statistiques, le torrenting plaît à beaucoup de monde. Il y aurait ainsi au moins 170 millions d’utilisateurs de BitTorrent tous les mois.

Ces quelques précisions faites, rentrons dans le vif du sujet avec un peu plus de précisions.

Qu’est-ce que le torrenting ?

Normalement lorsque vous téléchargez du contenu sur internet dans des circonstances normales comme un film d’iTunes ou une application de Microsoft, vous n’avez qu’à extraire le fichier d’un serveur.

Le torrenting est une autre manière de télécharger des données, bien différente. Il utilise un principe de partage dit en P2P, ou Peer-to-peer ou de pair-à-pair.

Au lieu de télécharger un fichier depuis un serveur, vous utilisez un logiciel comme par exemple µtorrent qui va se connecter à d’autres ordinateurs connectés au réseau internet.

Ce logiciel va alors télécharger parties du fichier sur les différents pairs auquel il s’est connecté.

Cette façon de faire est donc une manière décentralisée d’accéder et de stocker du contenu. En l’absence de serveur central, il est donc beaucoup plus difficile pour les autorités de fermer les sites qui dirigent vers du contenu protégés. La plupart d’entre eux en effet ne stockent aucun contenu sur leur site.

Illustration depicting a computer screen capture with a peer to peer concept.

Concrètement, comment ça fonctionne ?

Nous allons vous expliquer simplement comment fonctionne l’échange de torrent. Pas besoin de rentrer dans des détails trop techniques pour en comprendre le principe de base.

Pour que le système peer-to-peer fonctionne, il est normal lorsque l’on télécharge (leecher) de mettre également du contenu à disposition (seeder).

Vous participez ainsi au bon fonctionnement de la communauté. C’est ainsi que le logiciel BitTorrent est configuré pour gérer le contenu disponible.

Concrètement, si vous téléchargez un film, une fois que vous l’avez obtenu sur votre ordinateur, il est de bon ton de le laisser à disposition des autres internautes. De leecher vous devenez un seeder et d’autres personnes peuvent à leur tour en profiter.

Lorsque vous téléchargez un torrent, à l’inverse des protocoles classiques, vous ne le faites pas depuis une seule source. Non, au lieu de ça vous vous connectez à différents ordinateurs d’utilisateurs.

Et c’est le logiciel qui s’occupe de tout : de votre connexion avec d’autres pairs, du téléchargement des parties du fichier, de la compilation des différentes parties afin que vous puissiez voir finalement le contenu souhaité sur votre ordinateur.

Pour aider les internautes à accéder à des torrents, des sites sont crées spécifiquement à cet effet. Ces sites compilent ainsi des listes de fichiers « .torrent ».

Ce sont ce genre de sites que les autorités cherchent à fermer le plus rapidement possible. Ça a par exemple été le cas avec KickassTorrent. L’autre référence en la matière, c’est The Pirate Bay.

Est-ce que c’est sécurisé ?

Ça serait irresponsable de notre part de dire que le téléchargement de fichier torrent est sécurisé. Si vous téléchargez des films ou de la musique protégés par le droit d’auteur via le protocole P2P, vous vous exposez à des problèmes judiciaires notamment via Hadopi.

Il faut donc prendre des précautions pour cacher son identité et son lieu de connexion. Une récente étude du flic du net à la française aurait d’ailleurs démontré que les sites pirates seraient particulièrement dangereux.

De plus, gouvernements et FAI font tout leur possible pour rendre la vie difficile aux internautes qui téléchargent des torrents et utilisent des sites « pirates ».

Certains FAI au Royaume-Unis (mais aussi en France) sont par exemple forcés d’interdire certains sites de téléchargement de torrents.

Là encore un VPN comme Hidemyass, VyprVPN ou NordVPN vous permet de contourner ces georestrictions. Les fermetures de sites pirates sont elles aussi fréquentes.

Nous avons également appris via le « Daily Express » que les ayants droit s’étaient encore une fois rassemblés pour lutter contre le piratage. Ils ont ainsi crée « Alliance for Creativity and Entertainment (ACE) ».

Ce nouvel organisme va exclusivement se dédier à lutter contre le piratage en ligne, qu’il s’agisse des torrents mais également des sites de streaming.

Autrement dit les internautes ont plutôt intérêt à prendre leurs précautions car les industriels du divertissement vont sans aucun doute se tourner contre les utilisateurs à un moment ou à un autre.

Comment peut-on se faire repérer en flagrant délit de piratage ?

On vient tout juste de vous en parler et en réalité c’est extrêmement simple pour votre FAI et les ayants-droits de savoir qui télécharge et quoi. C’est pourquoi il faut se montrer discret sur la toile.

En fait, c’est très simple pour quiconque qui s’y connaît ne serait-ce qu’un minimum de récupérer l’adresse IP sur les clients torrents.

Toutes les personnes qui partagent du contenu via le protocole P2P peuvent donc aisément être identifiées si aucune précaution n’a été prise.

Il suffit pour les FAI et ayants droit de surveiller le trafic sur les torrents les plus populaires. Ils seront alors automatiquement redirigés vers ceux qui téléchargent ou partagent des fichiers sur la toile.

Rien qu’avec cette information (l’adresse IP) transmise au FAI correspondant, et la police peut débarquer à votre porte. Il suffit d’une autorisation judiciaire et le tour est joué.

Flag of The Pirates on a wooden plank

Le piratage, quels risques ?

En France vous recevrez un premier avertissement d’Hadopi. Si vous récidivez et que vous êtes de nouveau reconnu coupable par Hadopi deuxième puis troisième avertissement avant transmission de votre dossier au parquet.

Vous pouvez ainsi être reconnu coupable et écopé jusqu’à 1500 euros d’amende. Mais dans d’autres pays ce genre de crime est sanctionné bien plus lourdement.

En Inde par exemple, l’internaute pirate risque jusqu’à 3 ans de prison seulement pour visiter des sites de torrents. Au Royaume-Unis, un homme a été condamné à 12 mois de prison pour avoir partagé les 40 singles les plus populaires.

Généralement les autorités font une distinction entre l’internaute qui met à disposition des autres du contenu de celui qui le télécharge.

Si l’on peut se permettre la comparaison, la distinction est donc faite entre le « dealer » et le simple « consommateur ». L’aspect économiques avec des amendes très lourdes est souvent une punition de choix également.

Quelques précautions à prendre à l’heure de visiter des sites torrents

Les risques liés au piratage via le torrenting ne sont donc pas négligeables. Alors pourquoi autant de personnes continuent à télécharger.

Tout simplement parce que l’offre légale est rarement à la hauteur et onéreuse. Les torrents permettent d’accéder à tout ou presque sans dépenser un centime. Film, musique, jeux, logiciels : tout ou presque est disponible.

Nous ne vous incitons bien évidemment pas à télécharger du contenu protégé par le droit d’auteur. Vous vous exposez en effet à de lourdes sanctions juridiques, comme on vient de vous l’expliquer.

Si vous voulez prendre quelques précautions, voilà ce que vous pouvez faire :

Ne pas télécharger les nouveautés. C’est le genre de contenu, musique ou film, qui est particulièrement surveillé par les ayants droit.

Comme on vous l’a déjà dit, utilisez un VPN comme Hidemyass, VyprVPN ou NordVPN. Grâce à un VPN vous allez en effet avoir la possibilité de changer d’adresse IP et vous allez donc bénéficier d’une navigation anonyme.

Votre trafic internet va également être chiffré ce qui empêchera votre FAI de savoir ce que vous faite sur la toile.

Vous bénéficierez qui plus est d’une connexion sécurisée grâce aux meilleurs protocoles actuellement disponibles.

Bien évidemment vous ne pouvez pas choisir n’importe quel fournisseur car tous ne se valent pas…

Utilisez TOR peut également être une option. Votre anonymat sera garanti. Par contre, le téléchargement de données restent cependant très long donc pour le torrenting ce n’est pas l’idéal.

Vous devez toujours utiliser un bon antivirus. En effet, tous les torrents ne sont pas « clean »… Certains fichiers peuvent ainsi contenir un cheval de Troie, un ransomware ou tout autre virus.

Et le streaming dans tout ça ?

Le streaming n’est toujours pas sanctionné à l’heure actuelle en France. Cela n’empêche pas qu’il s’agit bien de piratage. En effet, les ayants droit n’ont pas octroyé des droits de diffusion à n’importe quel site ! C’est d’ailleurs pourquoi les sites de streaming sont fréquemment fermés eux aussi.

Le problème pour les autorités c’est qu’ils reviennent toujours sous un autre nom. Il y a toujours du monde qui prend le relais !

Le problème avec le streaming c’est que la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. Il y a aussi beaucoup de pubs sur ce genre de site. Et que bien des fois, ça ne marche pas.

En plus des sites de streaming à proprement parler, il y a également les boites Kodi. Ces outils détournés deviennent de véritables machines à pirater. Et même avec une Kodi box, le VPN est plus qu’indispensable.

Conclusion

Le torrent est bien tentant. Et si techniquement parlant, le torrenting n’est pas illégal, télécharger du compte tenu protégé par le droit d’auteur l’est.

Il est dans tous les cas indispensable de prendre des précautions lorsque vous surfez sur la toile, et ce quelque soit votre activité.

×

Réduction de rêve -55% de réduction sur les abonnements Hidemyass de un an jusqu'à fin septembre Obtenez la promotion