Hadopi : premiers questionnaires remplis pour identifier les abus DRM

HadopiOn vous en avait parlé, il y a quelques semaines, et visiblement le nouveau service lancé par Hadopi fonctionnerait.

La haute autorité a ainsi reçu une centaine de plaintes des internautes par rapport au DRM. Hadopi va tirer un premier bilan d’ici à la mi-automne si le rythme se maintient.

Hadopi, plusieurs missions

Comme chacun le sait, la mission principale de la Hadopi est de lutter contre le piratage des œuvres protégées sur internet. La très controversée riposte graduée étant l’arme de prédilection de la Haute Autorité.

C’est d’ailleurs pour éviter tout problème que de plus en plus d’internautes décident de passer par un fournisseur de VPN comme Hidemyass, VyprVPN et NordVPN.

Mais la Hadopi a d’autres missions. Elle doit également promouvoir l’offre légale. C’est dans cet objectif qu’un questionnaire était disponible sur son site. Il a pour vocation de permettre aux internautes de dénoncer les abus des DRM.

Les DRM ou Digital Right Management ce sont toutes les mesures techniques mises en place par les distributeurs et ayants droit afin de protéger les contenus numérisés.

Le problème c’est que bien souvent ils n’y vont pas avec le dos de la cuillère. Les abus en ce sens ne sont pas rares… C’est donc pour essayer de défendre les droits des consomateurs contre ceux des ayants droit (pour une fois…) que Hadopi propose ce nouveau service.

Quels résultats pour son nouveau service ?

On se demandait si les internautes allaient réellement prendre le temps de répondre à un questionnaire qui d’après l’autorité ne servirait en réalité pas à grand-chose.

La Hadopi ne compte pas porter plainte contre les mesures DRM abusives. Cette enquête permettrait en réalité d’affiner la typologie des abus afin d’en informer distributeur, diffuseurs, éditeurs.

L’objectif est de rétablir l ‘équilibre entre droit du public et droit d’auteur. Autrement dit, de là à ce que les ayants droit changent quelque chose de leurs pratiques (même abusives) il peut se passer un bon moment.

Malgré cette inutilité, 250 internautes environ auraient visiblement répondus aux questions posées dans le formulaire.

D’après la Hadopi, à ce rythme, d’ici fin septembre, il y aura environ 500 questionnaires disponibles. Suffisamment pour tirer une première conclusion.

L’échantillon devrait en effet être suffisamment représentatif pour que les résultats puissent être exploités. D’ici au troisième trimestre, après analyse, les premiers résultats devraient donc être communiqués. Les difficultés les plus souvent évoquées et les solutions les mieux adaptées devraient en effet être identifiées.

Pour ceux qui ne le savent pas encore, les signalement peuvent être faits pour tous les types de supports (physique, numériques…).

Tous les types d’œuvres sont également concernés : musique, film, série TV, jeu, livre, etc. Il suffit de répondre au questionnaire. Hadopi va ensuite déduire les grandes tendances des abus des DRM.

×

Réduction de rêve -55% de réduction sur les abonnements Hidemyass de un an jusqu'à fin septembre Obtenez la promotion