Torrentz : le site de torrents fermé depuis un an « existe » encore

Ça fait maintenant un an que le célèbre site de torrents, Torrentz, a fermé. En effet, après 13 années d’activité, le site avait soudainement disparu.

Des millions d’utilisateurs s’étaient retrouvés orphelins… Cependant, la marque Torrentz serait toujours bien vivante.

Des fermetures de sites torrents à la pelle

L’été dernier a été particulièrement dur pour l’écosystème torrent. Deux des sites de torrents les plus populaires ont en effet fermé. Premièrement, Kickasstorrents.

Suite à une plainte du gouvernement des Etats-Unis et une poursuite pénale. L’opérateur et propriétaire présumé du site, Artem Vaulin est toujours dans l’attente de la résolution relative à son extradition.

Puis quelques temps après la fermeture de Kickass, c’était au tour de Torrentz de disparaître. Visiblement volontairement. Sans aucun préavis, toutes les listes de torrents avaient en effet été supprimées du métamoteur de recherche. A l’époque, il s’agissait du troisième site de torrent le plus important.

L’opérateur du site a confirmé lui-même cette fermeture. Cependant, le site est en quelque sorte resté en ligne mais à la place d’y trouver les torrents habituels, les habitués ont pu lire un message :

« Torrentz vous aimera toujours. Adieu ».

Ça fait maintenant un an que cet épisode a eu lieu. Torrents est toujours en ligne mais sans torrent. Aucune explication vraiment officielle pour expliquer cette décision drastique n’a été donnée. Mais la pression légale et la récente affaire de Kickasstorrent a certainement pesé dans cette décision.

A l’image de KAT, la marque Torrentz reste pourtant très active. Et oui, après la disparition du site officiel, de nombreuses copies sont apparues. L’objectif : récupérer les utilisateurs…

Qu’est devenu Torrentz ?

Le remplaçant qui a le mieux fonctionné d’un point de vue du trafic est le site Torrentz2.eu.

Contrairement aux autres sites, Torrentz2.eu n’a jamais prétendu être une résurrection. Le site cherche juste à proposer ce que faisait Torrentz ou mieux.

« Nous avons toujours voulu proposer un site aussi beau que le Torrentz original. La seule manière de le faire consistait donc à le copier en l’améliorant. »

Au final, Torrentz2 a donc copié le look de son mentor. Il utilise cependant son propre méta-moteur de recherche. Il indexe d’ailleurs encore plus de sites que son prédécesseur. Le site propose ainsi plus de 60 millions de torrents, plus de 200 millions de pages et plus de 80 domaines !

« Nous souhaitons ajouter plus de sites à notre index. Nous comptons sur 80 domaines maintenant. Il existe une très grande liste de sites de torrents que nous venons de découvrir et que nous allons proposée sous peu. »

D’après l’opérateur, pour le moment, aucune pression juridique ne menace. Ils pensent donc continuer sur le même chemin et suivre ainsi les pas du site original.

« L’objectif est de conserver les fonctionnalités et l’esprit du site original. Ce qui manque maintenant ce sont les comptes utilisateurs et la possibilité de laisser des commentaires, mais nous y travaillons. Ces fonctionnalités seront prochainement ajoutées. »

Et visiblement cette formule fonctionne car le site comptes des millions de visiteurs actifs. Un niveau de popularité comparable au site d’origine. Au final, pour les utilisateurs, rien ou presque n’a réellement changé.

Si on regarde donc l’histoire récente de l’écosystème torrent, on peut se rendre compte que s’il est en quelques sorte centralisé avec des gros sites qui représentent une majorité du trafic, il est aussi très flexible et réactif.

En effet, après la fermeture des dinosaures comme Kickass, Torrentz, isoHunt, EZTV, YTS ou encore Extratorrents, des alternatives arrivent rapidement.

Alternatives qu’il faut d’ailleurs toujours visiter avec quelques précautions, grâce à un VPN comme Hidemyass, VyprVPN ou NordVPN. Protection et anonymat assure ainsi l’intégrité de votre visite sur ce genre de plateforme.

C’est donc un point positif pour la majorité des adeptes du torrenting. Mais en réalité, pour ceux qui sont un peu plus sentimentaux, cette réalité est plutôt triste.

Les pionniers qui ont lutté et résisté, qui ont réussi à monter une marque voient leur site fermé en un clin d’œil. Des arrivistes profitent alors de tous leurs efforts… Ils sont remplacés tout aussi rapidement.