Hadopi va-t-elle enfin dévoiler les informations qu’elle devrait ?

Hadopi is a french law that regulates internet censorshipAvec Hadopi, il faut visiblement prendre son mal en patience.

En effet, malgré la nouvelle loi numérique implémentée par Alex LeMaire, le gendarme du net à la française a bien des difficultés à lâcher des informations claires et précises.

Et il faut se montrer insistant pour avoir des réponses. Enfin, nous avons l’habitude.

Hadopi ne lâche rien

Voilà des mois qu’une demande CADA a été faite. Il semblerait que le Ministère de la Culture, se soit finalement décidé à transmettre une deuxième version de son rapport concernant Hadopi. Rapport réalisé par l’inspection générale des finances.
Mais de toute évidence cette nouvelle version reste elle aussi incomplète.

Pour mémoire, depuis mars 2017, Hadopi est tenu de rembourser les FAI pour le surcoût généré par l’identification des abonnés via leur adresse IP.

La facture de la riposte graduée s’est donc encore alourdie. Après huit ans d’attente, une plainte de Bouygues, l’intervention du Conseil d’Etat et autres péripéties (amendes notamment), une grille tarifaire a finalement été publiée au Journal officiel.

Cette grille avait donc été effectuée à partir du rapport de la Direction Générale des Finances. Rapport qui on le rappelle n’a jamais été publié non plus.

Huit ans c’est long tout de même mais comme on vous l’a déjà dit, on a l’habitude… Le moins que l’on puisse dire, c’est que la Hadopi fait donc preuve de « négligence caractérisée ».

Des nouvelles données plus lisibles ?

Grâce à la publication des remboursements que la Hadopi devra donc effectuer auprès des FAI, nous allons donc enfin pouvoir savoir quel FAI est le plus sollicité.

En d’autres termes, chez quel FAI les internautes sont-ils plus fréquemment pris en flagrant délit de piratage. Ou à l’inverse, peut-être aussi : chez quels FAI les pirates sont-ils les plus présents ou du moins les plus fréquent à être pris la main dans le sac.

Comme chacun sait, tous les pirates ne sont pas sous surveillance. Les plus malins passent par un VPN comme NordVPN, Hidemyass ou VyprVPN afin de bénéficier d’une connexion anonyme et sécurisée.

Alors, quel FAI à été contraint et forcé d’identifier les abonnés qui téléchargent illégalement ? La réponse,c ‘est pour bientôt. Une fois que la Hadopi va donc une fois pour toute accepter de se conformer à la loi. Situation paradoxal pour une autorité qui doit faire régner l’ordre sur la toile…

Voici le meilleur VPN de l'année 2018:

Meilleur VPN 2018

[ P2P autorisé • Bitcoins acceptés • Politique d'absence de journaux • Onion over VPN ]

Visitez le site

Garantie satisfait our remboursé dans les 30 jours

Lisez le test
["; color: #fff; }html div#om-rpvgsdma7phmtl9wqvfm .indianapolis .pop_wrap ul::after { content: "]
["; color: #fff; }html div#om-rpvgsdma7phmtl9wqvfm .indianapolis .pop_wrap ul::after { content: "]