Tickbox devra supprimer les addons des box déjà vendues

Si Tickbox avait déjà perdu une première bataille, il semblerait que la société ait finalement perdu la guerre, ou presque.

Petit rappel pour ceux qui n’ont pas suivi cette affaire. Tickbox est une société basée en Géorgie qui commercialise des Kodi box chargées avec des addons.

L’ACE, l’Association pour la Créativité et le Divertissement avait porté plainte contre la société.

Ce conglomérat qui regroupe des grand studios d’Hollywood, Amazon, Netflix et d’autres entreprises du secteur considérait en effet que la Tickbox TV favorisait et même incitait au piratage. La justice vient de nouveau de se prononcer sur cette affaire.

Une affaire juridique qui débute l’année dernière

Le piratage en ligne ne cesse d’augmenter. Et de plus en plus d’internautes utilisent des VPN comme NordVPN Hidemyass ou VyprVPN pour gagner en sécurité et confidentialité.

De plus e plus d’internautes utilisent aussi de boites avec un lecteur multimédia dédié du genre Kodi. La « Piracy 3.0″ inquiète les grosses pointures du divertissement qui ne cessent de multiplier les actions judiciaires pour tenter de freiner ce qu’ils considèrent comme un fléau.

L’une de ces initiatives, c’est la création de l’ACE. Ce regroupement d’acteurs influents du secteur a porté plainte l’année dernière contre Tickbox.

Comme on vous le disait l’entreprise vend des décodeurs chargés avec le logiciel Kodi. Ce dernier qui est complètement légal peut devenir un véritable outil de piratage s’il est chargé avec des extensions builds, addonns, thèmes…

C’est du moins le point de vue de l’ACE. En effet pour l’ACE ces appareils ne servent que pour le piratage.

La coalition avait donc demandé une injonction préliminaire au tribunal afin d'empêcher Tickbox de continuer a vendre ses box et favoriser ainsi le piratage. L’ACE avait ainsi exigé que tous les addons soient supprimés sur les box déjà vendues.

Le mois dernier, une injonction provisoire avait été émise par le tribunal de Californie. Tickbox avait alors été contraint d’enlever tous les addons de ses box.

L’entreprise devait également arrêter toutes les publicités induisant au piratage. Enfin, le tribunal avait demandé au deux parties de trouver une solution relative aux appareils déjà vendus…

Les industriels du divertissement exigeaient que Ticbox supprime tous les addons présents sur les appareils déjà vendus. La société avait refusé, affirmant notamment que cela équivaudrait à pirater les boites de ses clients.

Les deux parties viennent d’aboutir à un nouvel « accord » sur la question. Ils ont ainsi rédigé une nouvelle injonction préliminaire.

Elle remplace donc la précédente. Et c’est elle qui sera en vigueur jusqu’à la fin de la poursuite judiciaire.

Tickbox accepte un nouvel accord
Ainsi, cette nouvelle injonction interdit Tickbox de créer un lien vers un build, un thème, un addon, une application pouvant être utilisés de manière indirecte pour diffuser du contenu violant le droit d’auteur. Les navigateurs Web tels que Google Chrome, Internet Explorer, Safari, Firefox sont exclus.

De plus Tickbox va également lancer un nouveau programme de mise à jour. Ce programme va supprimer tous les logiciels indésirables sur les appareils vendus au préalable.

« Tickbox va publier une nouvelle mise à jour pour le logiciel Tickbox Launcher. Ce programme sera automatiquement téléchargé puis installé sur tous les appareils Tickbox TV déjà vendus. L’installation se fera automatiquement dès qu’un dispositif sera connecté au web »

« Lorsque la mise à jour sera lancée, elle supprimera les logiciels contrevenants déjà présents sur l’appareil avant cette mise à jour ou elle empêchera d’y accéder. »

« Toutes les présentations vers un logiciel contrefait présent sur la page d’accueil devront également être supprimées. Seules les icônes de Google Play ou de Kodi dans le Google Play Store seront autorisées. »

Qui plus est, l’accord stipule également que l’ACE aura la possibilité de signaler à Tickbox toutes les applications ou ajouts frauduleux qui seront découverts. Tickbox aura alors 24 heures (WE exclus) pour les supprimer.

Zoe Thorogood, porte-parole de l’ ACE a ainsi déclaré.

« Cette une décision sans précédent. D’une importance capitale. Elle réduit la menace que représente ces appareils de piratage pour le marché légal de contenu créatif.
Cette décision va protéger et soutenir une économie créative dynamique qui accompagne des millions de travailleurs dans le monde.

La nouvelle injonction est évidemment une bonne nouvelle pour les industriels du cinéma. Par contre, de nombreux clients et utilisateurs de Tickbox ne vont certainement pas apprécier ces brusques changements forcés.

Cependant, la bataille juridique est en réalité loin d’être achevée. En effet, la question principale, à savoir si Tickbox a contribué oui ou non à violer les droits d’auteur n’a en réalité pas encore de réponse.

De toute évidence, cette affaire va finalement aboutir à une décision historique. Elle va déterminer une fois pour toute ce que les vendeurs de box chargées avec un logiciel comme Kodi sont autorisés ou non à faire, du moins aux Etats-Unis.

Voici le meilleur VPN de l'année 2018:

Meilleur VPN 2018

[ P2P autorisé • Bitcoins acceptés • Politique d'absence de journaux • Onion over VPN ]

Visitez le site

Garantie satisfait our remboursé dans les 30 jours

Lisez le test
×

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies

["; color: #fff; } .pop_wrap ul::after { content: "]
["; color: #fff; } .pop_wrap ul::after { content: "]