Sauvé par le Registre de Connexion

Voilà une nouvelle qui fera plaisir aux amateurs de VPN, mais surtout d’anonymat !

Le 7 juin dernier, Private Internet Access, un service VPN de renom que nous testerons bien assez tôt, s’est retrouvé devant la justice pour une affaire de divulgation de registres de connexion de ses utilisateurs.

Et c’est haut la main que PIA prouve le contraire et explique que l’anonymat de chaque utilisateur est protégé et aucun registre de connexion n’est sauvegardé.

Sauvé par le Gong, ou plutôt par Private Internet Access

En 2017, un Américain s’est confronté au tribunal pour une affaire de piratage. En effet, Ross Colby a été inculpé d’avoir piraté plusieurs sites internet de journaux en ligne tel que le journal hebdomadaire Palo Alto.

Selon l’enquête du FBI, Ross Colby se serait connecté via l’outil Private Internet Access pour pirater plusieurs sites internet.

Et c’est grâce au conseil de son colocataire, lui expliquant comment utiliser un VPN, que Colby a pu glisser entre les mains des autorités puisque son utilisation de PIA ne peut être prouvée.

Toujours selon le FBI, Ross Colby, âgé de 34 ans, aurait opéré entre juillet et septembre de l’année 2015. L’homme a plaidé non coupable lors de son procès, et une caution a été payée pour sa libération.

Le ‘’ No-logs ‘’ Qui sauve la vie

Tout est réuni pour aller contre la justice américaine. Alors que PIA ne conserve aucun registre de connexion, il permet de s’abonner en utilisant un portefeuille bitcoin.

Ainsi que d’utiliser une adresse email éphémère. Il est donc impossible pour le tribunal de prouver que Colby a utilisé Private Internet Access. Puisqu’en plus de tout cela, aucune des adresses mail de ce dernier n’a été retrouvée dans la base de données.

Mais dans ce genre d’affaires, utiliser un VPN ou non n’est pas la seule preuve. Ross Colby se serait connecté depuis la maison de son père pour attaquer les boîtes email des sites.

Là cependant, pas besoin de vérifier le registre de connexion, l’adresse IP suffit à le prouver !

Private Internet Access n’est pas le seul VPN à ne pas conserver le registre de connexion de ses utilisateurs, NordVPN, Hidemyass et VyprVPN font de même, et permettent de réellement protéger votre anonymat.

Voici le meilleur VPN de l'année 2018:

Meilleur VPN 2018

[ P2P autorisé • Bitcoins acceptés • Politique d'absence de journaux • Onion over VPN ]

Visitez le site

Garantie satisfait our remboursé dans les 30 jours

Lisez le test
×

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies

["; color: #fff; } .pop_wrap ul::after { content: "]
["; color: #fff; } .pop_wrap ul::after { content: "]