HADOPI : Denis Rapone Officiellement Président

Hadopi is a french law that regulates internet censorshipDenis Rapone, élu président depuis début janvier, mais uniquement par intérim, vient d’être officiellement proclamé Président de la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet ce 16 juin.

 

Denis Rapone est maintenant à la tête de la HADOPI. Dans une page du Journal Officiel ce 16 juin dernier, les délibérations ont annoncé la succession de Denis Rapone à Christian Phéline, dirigeant de la HADOPI depuis plus de 2 années.

 

En réalité, Rapone dirigeait la HADOPI depuis plusieurs mois. D’abord en tant que président par intérim lorsque le mandat de Phéline s’est vu expiré, le 7 janvier.

 

Le 1er mars sonne le début du scrutin pour maintenir Denis Rapone à la tête de la Haute Autorité. Il s’avère également qu’il avait été, à l’époque, élu unanimement par ses pairs.

Cela fait près de 4 ans que Rapone a intégré la HADOPI, en compagnie de 3 autres individus, et plus exactement en 2014, le 1er juillet.

 

À cette époque, il fallait impérativement succéder à 4 membres de l’organisation qui ont pris départ après la fin de leurs mandats en décembre 2013. À cause de plusieurs obligations et contraintes, le gouvernement a eu du mal à renouveler plus tôt l’équipe.

 

Denis Rapone a donc signé un contrat de 6 ans, où il occuperait le poste sans perturbations.

 

 Avant d’être à la tête de la Haute Autorité, Denis Rapone a d’abord été DG du Conseil suprême de l’audiovisuel (CSA) De 2004 à 2007 puis membre du collège de l’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) Entre 2007 et 2013. Il a aussi œuvré pour le Premier ministre et le garde des Sceaux lors de problématiques judiciaires.

 

Il semblerait bien que la Haute Autorité puisse voir quelques transformations au courant de l’année. Cela dépendra du gouvernement et des cabinets ministériels.

 

On se souvient de la relance pour la lutte contre la piraterie Internet faite par Françoise Nyssen, actuelle ministre de la Culture.

 

Quelques solutions ont vu le jour, d’autres existaient déjà, pour n’en citer que les plus évidentes : Bloquer les sites pirates, faire une blackliste, couper les sources de profits de ces sites malveillants et les supprimer des résultats des moteurs de recherche.

 

Pour l’HADOPI, elle se concentrera plus sur la blackliste et le blocage, ainsi que le déréférencement des sites illégales ainsi que leurs miroirs.

 

Les dirigeants de la HADOPI parlent également d’un changement de nom, ce qui marquerait une toute nouvelle époque.

 

En voyant tant d’efforts de la part du gouvernement pour briser la liberté sur Internet, il est primordial d’opter pour des solutions efficaces pour non seulement protéger son anonymat, mais conserver une réelle privacité sur le Net. NordVPN, Hidemyass et VyprVPN représentent des solutions excellentes, et, nous vous le garantissons, répondent à toutes vos attentes !

Voici le meilleur VPN de l'année 2018:

Meilleur VPN 2018

[ P2P autorisé • Bitcoins acceptés • Politique d'absence de journaux • Onion over VPN ]

Visitez le site

Garantie satisfait our remboursé dans les 30 jours

Lisez le test
["; color: #fff; }html div#om-rpvgsdma7phmtl9wqvfm .indianapolis .pop_wrap ul::after { content: "]
["; color: #fff; }html div#om-rpvgsdma7phmtl9wqvfm .indianapolis .pop_wrap ul::after { content: "]