Cyberguerre, guerre réelle au XXIe siècle

CyberguerreCyberguerre, est-elle vraiment dangereuse ?

La cyberguerre ou guerre cybernétique est loin d’être une guerre de geeks et amateurs de jeux vidéos qui s’ennuient derrière leur pc.

Elle tend à devenir plus dangereuse que les guerres réelles.

Il est important de comprendre que lors d’une guerre “classique” seules les personnes présentent sur le territoire où elle se déroule peuvent être touchées, tandis que lors de la cyberguerre, ne sont épargnées que celles que les attaquants décideront de laisser tranquilles.

Par ailleurs, une guerre classique ne peut pas être déclenchée facilement pour la simple raison que les moyens logistiques à déployer ne sont pas des moindres.

Par ailleurs, les pertes humaines, la rende également délicate à déclarer. Comment expliquer au monde que l’on décide d’attaquer son voisin, même si ce dernier est potentiellement “nuisible” ? On risque d’être sujet non seulement aux critiques, mais également aux sanctions. Les choses sont plus faciles lors d’une guerre cybernétique.

On se prépare dans le noir, il va de soit que l’adversaire ne se doute de rien et on frappe dès qu’on est prêt. Il pourra découvrir le pot aux roses sur le champ si on l’a souhaité, quelques jours plus tard si on décide de s‘introduire en douce et que son système de surveillance est bigrement excellent ou encore des années plus tard s’il n’est pas si efficace.

L’un des inconvénients de la guerre cybernétique est qu’il n’y a jamais de coupables. On peut deviner d’où vient l’attaque, mais comment prouver à 100% que l’on a raison, même si on a raison…

Cyberguerre, pas de sang, mais de gros dégâts

Stuxnet, Flame, DuQu ! Ces mots vous disent-ils quelque chose ? Il y a de forte chance que non et pourtant Il s’agit de trois vers informatiques qui auraient fait de gros ravages avant d’être découverts.

Le premier aurait été développé par les États Unis et Israel. Les soupçons sont immenses et les accusations fusent, mais aucune preuve concrète n’a pu être présentée à ce jour.

Ce virus a la particularité de prendre contrôle des systèmes de contrôle de processus industriels et les reprogrammer. Cela signifie que des sites comme les centrales nucléaires peuvent être contrôler de loin.

On soupçonne également Flame d’avoir été conçu par les États Unis et Israel, une fois de plus sans preuve concrète à ce jour. Ce logiciel receuille absolument toutes les informations des ordinateurs qu’il infecte.

Il ne faut pas croire que les cyberattaques ne sont l’apanage que d’Israel ou des États Unis. La Chine, la Russie et même des particuliers comme les anonymous s’y livrent fréquemment.

En quoi la guerre cybernétique est-elle plus dangereuse qu’une guerre réelle ? N’importe qui peut la déclencher. Nul besoin d’être un état.

Un groupe de quelques petits génies avec des moyens faibles peuvent provoques des dégâts incomparables dans n’importe quel pays du monde.

Existe-t-il de nos jours un moyen de se protéger des cyberattaques ? Pour l’usager commun, la réponse est non. Pour le moment, la meilleure des solutions est de vous munir d’un VPN comme Hidemyass pour vous protéger déjà des pirates informatiques.

×

Réduction de rêve -55% de réduction sur les abonnements Hidemyass de un an jusqu'à fin septembre Obtenez la promotion