Hadopi: le budget 2015 ne lui facilitera pas la tâche

hadopiPendant longtemps, sinon presque toujours, il a été reproché à la Haute Autorité de s’éloigner de la principale mission qui lui est confiée, la riposte graduée.

En effet, cette dernière s’est donnée pour mission de punir, plutôt que de menacer les internautes pour les amener à abandonner le téléchargement gratuits d’œuvres protégées.

C’est ainsi que pour la première fois en Décembre 2014, elle s’est concentrée sur sa vraie mission, ce qui l’a conduit à envoyer quelques millions de mails d’avertissements aux internautes indélicats.

Le constat est que les données qu’elle a présentées sont encourageantes, et plutôt stables si on les compare aux résultats obtenus au cours des précédents mois.

Au nombre des dossiers que la Hadopi a présenté à la commission de Protection des Droits, près d’une quarantaine a été retenue.

Ils seront transmis au tribunal qui décidera ou non des cas de poursuites civiles ou pénales éventuelles.

Les implications de la riposte graduée

Si cette stabilité semble réjouir les ayants droit, ils auront beau fait d’être déçus car depuis quelques temps, la Hadopi semble avoir baissé les bras, ou du moins montrer moins d’énergie qu’auparavant.

En effet, les chiffres ont baissé considérablement. La seule raison valable pour justifier cela semble concerner le budget de la Haute Autorité, qui est maintenu à 6 millions d’Euros, malgré les efforts de sa présidente pour le faire augmenter.

La Hadopi annonce ainsi que faute de moyens, elle doit minimiser son investissement dans la riposte graduée.

A bien des égards, cette étude de la Haute Autorité semble être un moyen de pencher la balance en sa faveur.

Le gouvernement français bien décidé à ne plus financer l’inefficacité en 2015 ne va surement pas fléchir pour si peu.

Dans le même temps, tout le monde sait que la Hadopi ne peut s’empêcher de continuer à harceler les paisibles internautes.

Aussi les VPN NordVPNHidemyass et VyprVPN sont les seuls moyens de la contourner et de surfer en toute discrétion.